Temps de lecture : 2 minutes (427 mots)

Le SCC soutient les occupant·es de l’Odéon

Le SCC soutient les occupant·es de l'Odéon

 Parce qu'au-delà des positionnements de nos organisations, nous sommes engagés dans une lutte commune.

Parce que nous refusons que les chômeurs, bien au-delà des intermittents, paient un tribut démesuré à cette crise.

Parce que nous en avons ras le bol d'être traités avec mépris.

Parce que nous côtoyons tous les jours les salarié-e-s syndiqués et que même si nous avons des désaccords parfois, nous respectons leur engagement.

Parce que demain se joue aujourd'hui.

Nous soutenons l'occupation du théâtre national de l'Odéon.

Nous soutenons les revendications portées par ceux-ci :

  • Une méthodologie de travail pour la réouverture dans un calendrier réaliste pour les lieux culturels, y compris ceux qui accueillent des pratiques en amateur, et un engagement sur la tenue des festivals et des spectacles occasionnels organisés dans le cadre des festivités populaires, nous permettant d'arrêter de naviguer à vue de quinzaine en quinzaine, au mépris de la santé physique et mentale des équipes ;
  • Une réelle concertation sur un plan de relance réaliste et adapté pour accompagner la reprise d'activité qui ne pourra avoir lieu sans volontarisme et aides substantielles.
  • Un fonds pour l'emploi direct dédié au secteur culturel permettant un maintien du volume d'emploi (résidences de recherche ou de création, répétitions, actions de transmission, etc.), donc le maintien des compétences spécifiques à nos métiers, qui puisse aussi permettre de mener une politique volontariste d'inclusion des jeunes, et apporter un soutien à l'ensemble des artistes-auteurs et des indépendants de la culture ;
  • Un engagement sans tarder sur la prolongation de l'année blanche au-delà du 31 août 2021 pour tous les intermittents du spectacle et de l'emploi ;
  • Une consolidation immédiate des organismes sociaux du secteur culturel (l'Afdas pour la formation professionnelle, le CMB pour la prévention et la santé au travail, la Caisse des Congés Spectacles, Audiens pour la santé et la prévoyance) durement touchés par l'absence de cotisations liée à l'effondrement du volume d'emploi. Ces droits sociaux complémentaires doivent être garantis ;
  • Faciliter l'accès au fonds de solidarité pour le rendre éligible à tous les artistes auteurs et mettre-en-place des mesures spécifiques telle qu'une indemnisation forfaitaire pour tous les artistes-auteurs d'un spectacle pour chaque date annulée depuis le 17 mars 2020, quand l'artiste-auteur n'a pas pu bénéficier d'un autre type d'indemnisation pour ces dates.
  • Une solution – qui s'est trop fait attendre – à l'impossibilité pour certains salariés et artistes-auteurs d'ouvrir des droits à un congé maternité ou un congé maladie, proprement discriminatoire, alors que l'égalité entre femmes et hommes doit être un combat encore plus actif en période de crise.
 

Commentaires

En tant qu'utilisateur public vous n'avez pas acces aux commentaires. Merci de vous connecter ou d’adhérer pour visualiser / ajouter de nouveaux commentaires.

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.compagniesdecreation.fr/