01 42 01 42 31 contact@syndicat-scc.org
Connexion


Travaux

Travaux en cours

Cet espace est en cours de réaménagement pour préparer 2019 et son lot de nouveautés.
Vous y découvrez en avant-première les prémices d'une refonte esthéthique et organisationnelle de l'ensemble du site.
Ces évolutions font partie d'un projet plus conséquent visant a améliorer l'animation de réseau et le suivi de l'ensemble des chantiers.

La Vie du Syndicat des Cirques et Compagnies de Création

Retrouvez dans cette rubrique les actualités de la vie interne du SCC : nouveaux adhérents, coopérations...

Une partie des articles de cette catégorie est réservée aux adhérents du SCC.

Ce texte est une republication d’une tribune écrite et publiée en 2012 et qui reste, malheureusement d’actualité.


Depuis plusieurs mois, des compagnies, de plus en plus nombreuses, nous contactent pour nous faire part des difficultés qu'elles rencontrent dans leurs échanges avec les lieux de diffusion. De plus en plus fréquemment, au cours de la négociation sur les conditions d'achat du spectacle, le coût plateau est avancé pour faire baisser les prix.

Parfois interprété abusivement comme le coût du spectacle en exploitation, le coût plateau (salaires des interprètes et des techniciens en tournée et éventuels consommables) ne peut en aucun cas être assimilé à un prix de cession. Il existe de nombreux autres coûts dans une compagnie qui doivent également être couverts : l'amortissement du spectacle bien entendu, mais également les frais inhérents à la gestion d'une entreprise productrice de spectacle : salaire des administratifs, du/de la chargé(e) de diffusion, du temps de travail du/des directeurs artistiques... En outre, parce qu'une compagnie porte aussi un projet entrepreneurial, une fois tous ces coûts pris en compte, une marge vient s'ajouter afin de pouvoir financer les futures productions, remplacer le matériel, développer des projets...

Etre une compagnie, c'est en premier lieu défendre un projet artistique ; mais c'est également gérer une entreprise au quotidien et construire un projet qui s'inscrive dans le temps. Etre professionnel du spectacle vivant, c'est vivre de son métier.

Au Syndicat du Cirque de Création, nous affirmons qu'une autre économie que celle du profit est possible. Pour autant, nos salariés doivent vivre décemment de leurs métiers et nos compagnies disposer de capacités économiques leur permettant d'assumer leurs responsabilités et de se développer.

Nous vivons dans un écosystème où producteurs et diffuseurs sont étroitement liés. Il nous apparait essentiel de rappeler que les compagnies assument la quasi totalité des coûts de production (selon une étude DGCA à paraitre sur les aides à la création DGCA, les coproductions représentent 30% du cout de production) et la totalité de la responsabilité sociale et économique. Négocier une cession à un coût plateau reviendrait à ignorer tout ce travail du quotidien qui nous permet d'être exigeants sur la qualité des spectacles que nous présentons au public. Cela reviendrait également à affaiblir les compagnies et participer à leur paupérisation accrue, rendant ainsi de plus en plus complexe le montage de projets artistiques ambitieux.

En ces temps de transition économique (la "crise" reviendrait à penser que l'on reviendra un jour à l'état initial, ce dont on peut douter...), le spectacle vivant, et en son sein le cirque de création, doit repenser son fonctionnement et son évolution. Le Syndicat du Cirque de Création y participe au quotidien par son investissement dans l'Ufisc (Union Fédérale d'Intervention Culturelle) ou dans le GNAC (Groupement National des Arts du Cirque) mais il est inconcevable que les compagnies soient ainsi prises dans un étau, entre des partenaires publics qui réduisent leurs aides directes et des diffuseurs accentuant la pression sur les prix de cession. Le salut de l'institution culturelle ne passera certainement pas par l'étouffement des producteurs de spectacles.

Les prix de cession présentés par les compagnies reposent sur des équilibres économiques murement réfléchis et ne sont pas fait au 'doigt mouillé'. Chaque négociation à la baisse de ces prix a des conséquences sur les spectacles présentés au public, sur les projets, sur les territoires, sur l'emploi. Nous invitons chacun à radier cette notion de 'coût plateau' de son vocabulaire dans la relation contractuelle entre compagnie et diffuseur et à réinvestir celle de projet artistique et culturel.

Construisons ensemble le Cirque d'Aujourd'hui et de Demain...

Comme vous le savez, le SCC développe une Observation continue du spectacle vivant, et plus particulièrement du secteur cirque.

Sur ces deux articles réservés aux adhérents (connectez-vous pour accéder aux données), vous retrouverez la liste des subventions attribuées en 2017 pour l'Aide à la création Cirque en DGCA et pour l'aide à l'Ititinérance des cirques en DGCA.
Vous trouverez également un traitement statistique de ces informations.

Pour la première fois, nous disposons de ces données de façon exhaustive. Nous travaillons à développer l'Observation de ces dispositifs de façon continue afin de mieux les défendre et d'indiquer à la puissance publique les problématiques rencontrées. Ainsi, nous allons développer un questionnaire complémentaire pour chacun de ces dispositifs.

Par ailleurs, nous souhaitons a terme pouvoir rappeler à nos adhérents s'ils sont dans l'année de carence de l'Aide à l'Itinérance ou s'ils sont en capacité de solliciter cette aide pour la saison suivante. 

Retrouvez donc en cliquant sur les liens ci-dessous (ils s'afficheront dans une nouvelle fenêtre ou dans un nouvel onglet) :

L'Assemblée Générale Extraordinaire qui s'est tenue le 26 octobre 2017 à Auch a adopté une révision statutaire.

Désormais, pour répondre à la maturité de notre organisation qui va prochainement fêter ses 20 ans, les membres du Conseil National seront élus pour 3 ans, avec un Conseil National renouvelable par tiers chaque année.

Par ailleurs, pour répondre à l'augmentation continue de nos effectifs, le quorum a été modifié. Désormais, il sera nécéssaire que 25% des adhérents soient présents à l'AG (contre 1/3 auparavant), à la condition sine qua none qu'au moins la moitié + 1 des adhérents soient présents ou représentés.

Il sera également possible pour un membre actif de détenir un pouvoir d'un membre associé et inversement.

Enfin, désormais un quorum sera indispensable pour toute modification des statuts, sans qu'il ne soit possible d'y déroger.

Vous pouvez retrouver l'ensemble des nouveaux statuts sur cette page (cliquez sur le lien).

nous avons rencontré Lara Goussebaïlle (chargée de mission Cirque, Arts de la Rue et Marionnette à la DGCA) avec Alexandrine Bianco (CirkVOST, vice-présidente)  à Auch. Pour rappel, elle ne viendra probablement pas à notre AGE jeudi prochain (même si nous continuons à insister).

Voici un compte-rendu synthétique par thèmes abordés :

Depuis 2008, le site internet du SCC - Syndicat des Cirques et Compagnies de Création - évolue en permanence. Parfois, de plus gros changements permettent de revoir en profondeur son fonctionnement, pour l'adapter aux évolutions technologiques, pour améliorer l'accès à l'information, pour apporter de nouvelles fonctionnalités.

Cette fois, alors qu'en apparence un minimum de choses changent, nous avons fait évolué l'ensemble du 'moteur' qui gère les contenus.
Nous en avons profité pour intégrer l'ensemble des contenus du site Etats Généreux à notre site principal afin de développer cette partie à l'avenir comme un "réservoir à idées et propositions" du SCC.

Cette nouvelle plateforme va nous permettre d'améliorer l'accès à l'information et accessoirement la vitesse du site.
De novembre 2017 à août 2018, nous allons réviser l'ensemble des contenus ; réorganiser certaines sections du site (tout particulièrement les sections 'Ressources' et 'Propositions').
Notre objectif est de vous donner accès plus aisément à l'information, et faire en sorte que celle-ci soit actualisée et, autant que possible, contextualisée.

Le SCC va avoir 20 ans. Nous sommes désormais plus de 100 adhérents. Nous voulons proposer aux structures indépendantes du spectacle vivant des outils qui les renforcent, comme nous luttons auprès des pouvoirs publics pour que les compagnies soient reconnues comme les acteurs essentiels de leur milieu professionnel.
Nous voulons que ce site soit le reflet de notre vision de ce que notre organisation est : solidaire, précise, collaborative, évolutive, créative, généreuse...